Une réalisation commune

En quoi consiste le projet :

Proposer un événement en adéquation avec les valeurs et atouts d’une haute vallée pyrénéenne ;

Renforcer la cohésion sociale autour d’un projet culturel permettant de mixer les populations et les approches de la musique ;

Compléter, voire créer, l’offre culturelle en investissant dans un nouveau domaine, la musique classique ;

Accroître la notoriété de la vallée d’Auzat et du Vicdessos en créant un événement d’ampleur régionale ;

Renforcer l’image de la vallée d’Auzat et du Vicdessos par le choix d’une discipline porteuse de valeurs fortes ;

Instaurer une légitimité en pérennisant l’action entreprise.

 

La vallée d’Auzat et du Vicdessos dispose de nombreux atouts pour s‘engager dans une politique culturelle plus forte et plus visible à travers l’organisation d’un grand événement lié à l’art et la culture.

 

Pourquoi un festival franco- italien ?

« L’Italie est fortement présente sur le territoire de Midi-Pyrénées du fait des migrations passées mais également des échanges économiques et culturels actuels. Au-delà de la Communauté Européenne, nos pays partagent depuis des siècles une culture, un savoir faire et être, que l’amitié des peuples a su ancrer dans la pérennité… Fête, musique et dépaysement seront assurément au rendez vous de la réussite ».

L’immigration italienne en vallée d’Auzat et du Vicdessos est ancienne et importante. Nombre des habitants locaux sont issus de cette immigration.     

La présence italienne en Midi-Pyrénées :

Les Italiens sont présents sur le sol ariégeois depuis le XIVe siècle.

La vague migratoire s’est accentuée par paliers successifs, notamment depuis la fin du XIXème siècle et pendant près d’un siècle. Lors de la dernière guerre, il y a eu un soutien très fort de la part des familles locales en faveur de la population italienne déracinée.

En 1936, on dénombrait 80.000 italiens dans le Sud-Ouest ; en 1999, on estime à 7.000 le nombre de ressortissants italiens en Midi-Pyrénées.

Ils proviennent principalement des régions du nord comme la Vénétie, la Lombardie, Le Frioul ou le Piémont.

1 Français sur 8 aujourd’hui a des origines italiennes : tous les Italiens d’origine vivant en France aujourd’hui sont naturalisés, ou le plus souvent nés sur le sol français ;

La « forza italiana » :

À l’origine, les Italiens sont en majorité agriculteurs exploitants. Aujourd'hui, ils sont plus devenus « Italiens des villes » en occupant tous les secteurs d’activités : comme en Midi-Pyrénées par exemple, au sein de l’aéronautique, la logistique, la gastronomie, l’associatif… Les jeunes français d’origine italienne revendiquent leur « italianité » et redécouvrent avec passion la culture des anciens (revue, concerts…) ;

Le Consulat recense aujourd’hui 90 villes jumelées dans sa circonscription.